Bien entretenir sa maison

Bien entretenir sa maison avec les Maisons Extraco

Votre maison est construite pour durer de nombreuses années. Elle nécessite cependant un minimum d'entretien, au-delà des nettoyages ménagers habituels.

Utilisez correctement votre système de ventilation

Votre maison est équipée d'un système de ventilation mécanique dont le fonctionnement obéit au principe suivant: l'air neuf entre par le séjour et les chambres (bouches d’aération dans les fenêtres) et est aspiré dans la cuisine, la salle bains et les WC, grâce à un ventilateur dans les combles. Le système est conçu pour éviter les condensations. La ventilation doit donc fonctionner en permanence et les bouches d'entrée et d'extraction d'air ne doivent jamais être obturées.

Entretenez les ouvrages en bois, la toiture et les joints de la salle de bain.

Les ouvrages en bois extérieurs, tels que fenêtres, volets, auvents, garde-corps, doivent être entretenus régulièrement. Refaites la peintures, les lasures ou le vernis tous les 3 à 5 ans selon l'état du bois.

Pour les menuiseries en aluminium nettoyées les périodiquement à l’aide d’une éponge non abrasive et d’eau tiède avec du détergent inerte (pH 5 à 7) et lubrifier 1 fois par an certaines pièces mécaniques nécessaires au bon fonctionnement.

La toiture peut être à l'origine de multiples sinistres d'infiltrations d'eau si vous négligez sa surveillance et son entretien. Nettoyez les gouttières après la chute des feuilles, et les moisissures sur les murs pour éviter un débordement et le passage d'eau sous la toiture.

Enlevez les mousses qui peuvent se développer à la jonction entre les tuiles. Elles peuvent provoquer des infiltrations d'eau. Surveillez les ouvrages qui contribuent à l'étanchéité (solins autour des cheminées, noues...).

En cas de chute de neige, surveillez vos combles si vous n'avez pas fait mettre d'écran sous la toiture.

Vérifiez que les chatières ne sont pas obstruées afin que la sous-face des tuiles ou des ardoises soit bien ventilée.

La parfaite étanchéité des joints au pourtour de la baignoire et du bac à douches est nécessaire pour éviter des problèmes d'humidité. Veillez à les reconstituer quand ils se dégradent.

Aménagements complémentaires : adressez-vous à des professionnels qualifiés

Si vous décidez de réaliser des aménagements complémentaires, consultez votre constructeur.

Il vous signalera les précautions à prendre pour que ces travaux soient faits dans les meilleures conditions.

L'installation d'un insert dans le foyer d'une cheminée demande beaucoup de précautions vis-à-vis des risques d'incendie, car les températures atteintes sont élevées. N'oubliez pas de faire ramoner chaque année le conduit de fumée et, à cette occasion, faites vérifier son étanchéité.

La transformation d'une charpente pour rendre un comble aménageable est délicate. Les risques de déformation ultérieure de la charpente sont grands si elle n'est pas conçue de manière rigoureuse.

Ne plantez pas d'arbres à proximité de la maison, ils pourraient provoquer un tassement des fondations en asséchant le sol sous celles-ci. Pour éviter tout problème, faites réaliser les travaux par des professionnels qualifiés.

Pour davantage de renseignements contactez Maisons Extraco ou l’Agence Départementale pour l'Information sur le Logement.

Les articles qui pourraient vous intéresser

Les Constructeurs et Aménageurs de la FFB (LCA-FFB)

Un réseau qualifié Les Constructeurs et Aménageurs de la FFB (LCA-FFB) est un organisme représentant largement la profession de Constructeur de Maisons Individuelles. Il regroupe à ce jour près de 650 marques adhérentes, réparties sur l’ensemble du territoire, soit près de 60 % du marché français. Un métier responsabilisé LCA-FFB a deux objectifs majeurs : faciliter l'accession à la propriété en toute confiance et représenter, défendre les intérêts des véritables professionnels de la maison individuelle. Des compétences assurées LCA-FFB souhaite apporter information, protection, assistance nécessaires à tout futur acquéreur de maisons individuelles en faisant découvrir au candidat à l'accession les points essentiels sur lesquels il devra être vigilant, lors du choix de son constructeur mais aussi tout au long des étapes primordiales de son projet de construction. Des interlocuteurs respectueux Chaque constructeur membre de LCA-FFB est fidèle à une valeur simple mais essentielle : la responsabilité. Chacun d'entre eux est soumis à des contrôles réguliers, à des obligations légales qui vous permettent d'avoir l'assurance de choisir un professionnel construisant méticuleusement selon les règles de l'art, mettant en oeuvre des produits répondant aux réglementations les plus performantes et vous offrant l'assurance de la plus grande rigueur professionnelle à travers la garantie de livraison et le contrat de construction. https://www.lesconstructeursamenageurs.com/
Lire la suite

A lire avant de construire partie 1 – Vous venez de signer un CMI

Notice d'information relative au contrat de construction d'une maison individuelle avec fourniture du plan (Annexe à l'arrêté du 28 nov. 1991) - (JO du 30 Novembre) Cette notice est destinée à vous informer de vos droits et obligations, en application de la loi n° 90-1129 du 19 décembre 1990 relative au contrat de construction d'une maison individuelle. Elle est établie conformément au modèle agréé par les ministres chargés de la construction et de la consommation par arrêté du 28 novembre 1991. 1. VOUS VENEZ DE SIGNER UN CONTRAT DE CONSTRUCTION D'UNE MAISON INDIVIDUELLE Vous avez sept jours pour réfléchir et, éventuellement, revenir sur votre engagement, profitez de ce délai pour être bien sûr de votre projet. Ce délai légal de sept jours court à compter de la réception du contrat et de la présente notice par lettre recommandée avec accusé de réception. Utilisez le délai pour procéder à un inventaire complet du contrat ainsi que de ses annexes. A la suite de cet examen, vous pourrez : soit confirmer votre choix : dans ce cas, vous n'avez rien à faire. soit exercer votre droit de rétractation : dans ce cas, vous adressez une lettre recommandée avec accusé de réception au constructeur pour l'en informer. 1-1- Maîtrisez-vous bien votre projet ? Assurez-vous de la constructibilité du terrain, des dispositions d'urbanisme à respecter, des prévisions d'équipements publics (voirie et réseaux notamment), des servitudes publiques pouvant exister. Consultez à cet effet la mairie ou la direction départementale de l'équipement. Revoyez bien vos possibilités de financement : votre engagement financier va s'étaler sur de longues années si vous avez recours à l'emprunt- Etes-vous sûr qu'il est compatible avec l'évolution prévisible de vos ressources ? N'hésitez pas à demander un conseil pour vous aider à établir votre plan de financement. 1.2. Votre contrat précise vos engagements et ceux du constructeur Il doit comporter des mentions obligatoires. Parmi celles-ci, votre attention est appelée plus particulièrement sur les points suivants : La désignation du terrain destiné à l'implantation de la construction et la mention de vos droits sur ce terrain. Si vous êtes seulement titulaire d'une promesse de vente sur un terrain désigné au contrat, vous devrez présenter la justification de vos droits définitifs sur ce terrain (droit de propriété ou droit de construire). Le coût total du bâtiment précisant : le prix convenu qui est forfaitaire et définitif;- le montant des travaux dont vous vous réservez l'exécution. les modalités de règlement du prix en fonction de l'état d'avancement des travaux. l'indication de la possibilité de vous faire assister par un professionnel du bâtiment au moment de la réception. la justification de la garantie de remboursement, si le contrat la prévoit. la consistance et les caractéristiques techniques du bâtiment. la date d'ouverture du chantier, le délai d'exécution des travaux et le montant des pénalités prévues en cas de retard de livraison. Avant le début des travaux, devront être obtenues les pièces suivantes : le permis de construire l'accord de votre banquier sur les prêts l'assurance de dommages-ouvrage l'attestation de la garantie de livraison Au cas où ces dernières pièces ne seraient pas fournies dans le délai fixé, le contrat sera considéré comme n'ayant jamais existé. Vous pourrez alors récupérer les fonds versés sans retenue ni pénalité Attention : le fait de ne pas rechercher volontairement les pièces que vous vous êtes engagés à annexer au contrat (par exemple, accord sur les prêts, justification des droits sur le terrain) peut engager votre responsabilité et autoriser le constructeur à vous réclamer des dommages et intérêts. De même, une faute du constructeur dans l'exécution de ses obligations peut être sanctionnée par le juge. Que recouvre le prix convenu ? Le prix convenu comprend notamment : le coût du plan, les travaux d'adaptation au sol, la rémunération du constructeur, le coût des garanties de livraison et de remboursement et le coût des travaux réalisés par le constructeur, toutes taxes comprises qui sont à sa charge. Ce prix peut être révisé dans les conditions prévues au contrat. Il exclut les taxes et participations d'urbanisme qui peuvent vous être directement réclamées par les collectivités locales. Demandez à la mairie de vous donner des informations à ce sujet. 1.3. Quelles sont les garanties dont vous bénéficiez, jusqu'à la réception des travaux ? 1.3.1. Avant l’ouverture du chantier Lorsque vous avez signé votre contrat, le constructeur peut vous réclamer un dépôt de garantie qui ne dépassera pas 3 % du prix convenu. Cette somme est consignée jusqu'au démarrage des travaux, sur un compte spécial ouvert à votre nom. Toutefois, votre constructeur peut avoir souscrit une garantie de remboursement des sommes versées depuis la signature du contrat jusqu'au démarrage des travaux. Cette garantie est délivrée par un établissement de crédit ou d'assurance. Dans ce cas, votre constructeur peut vous demander de lui verser jusqu'à 5 '% du prix convenu à la signature du contrat et 5 % du prix convenu à la délivrance du permis de construire. Demandez la justification de cette garantie de remboursement avant de verser lesdites sommes. Dans l'un ou dans l'autre cas, ces sommes doivent vous être restituées si les travaux ne sont pas commencés à la date prévue au contrat. 1.3.2. Après l’ouverture du chantier Vous bénéficiez de la garantie de livraison à prix et délais convenus instituée par la loi. Cette garantie est délivrée par l'établissement de crédit ou d'assurance dont le nom figure sur l'attestation délivrée par votre constructeur. Elle a pour objet de vous couvrir, à compter de la date d'ouverture du chantier, contre les risques d'inexécution ou de mauvaise exécution des travaux prévus aux prix et délais mentionnés dans votre contrat. Cette garantie peut être assortie d'une franchise. En cas de défaillance de votre constructeur, adressez-vous à cet établissement qui est tenu de désigner, si nécessaire, un autre constructeur ou entrepreneur pour achever la maison.
Lire la suite