REF-86-C - 4 chambres

Plan de maison 4 chambres

5
4
86 m²
Ref : REF-86-C
Ce modèle de notre gamme REFERENCE est une maison résolument actuelle. Elle se pare sur les façades, d'un jeu d'enduit bi-ton qui renforce l'aspect moderne de l'ensemble. Et de grandes ouvertures vitrées qui offrent une luminosité maximale à la pièce de vie de 35m² avec une cuisine ouverte et cellier attenant. Vous trouverez aussi au rez de chaussée une suite parentale avec sa salle d'eau privative. A l'étage un pallier en étoile dessert 2 chambres, un bureau et une salle de bain. Cette maison est équipée de menuiseries aluminium gris anthracite, d'une porte d'entrée acier vitrée, de volets roulants motorisés et intégrés à la maçonnerie, d'un chauffage Poêle à granules couplé à des radiateurs rayonnants, d'un système de domotique intégré. Nombreuses options disponibles. Lire la suite

Ces plans de maisons peuvent vous intéresser

PLP_V_GA_120m2_4ch_P13266

PLP_V_GA_120m2_4ch_P13266

120 m² 4
Maison de plain pied en Y de 120m2 habitables avec garage intégré. REGLEMENTATION THERMIQUE 2012. Entrée avec placard, bel espace jour (séjour-cuisine) de 50m2 - 4 chambres - salle de bain - WC indépendant - cellier - garage 32m2 - menuiseries et volets roulants électriques aluminium.
ETG_L_GI_147m2_4ch_P13750

ETG_L_GI_147m2_4ch_P13750

147 m² 4
Maison à étage en L de 147m2 habitables avec garage intégré. REGLEMENTATION THERMIQUE 2012. Au rez de chaussée : entrée avec placard - cuisine ouverte sur séjour 48m2 - 1 bureau - 1 suite parentale - cellier et WC, à l étage : 2 grandes chambres - salle de bain - WC - salon d étage.
PLP_V_GI_132m2_3ch_P6119

PLP_V_GI_132m2_3ch_P6119

132 m² 4
Maison de plain-pied en V de 132 m² habitables avec garage intégré REGLEMENTATION THERMIQUE 2012. Au RDC, entrée - cuisine ouverte sur séjour 57 m² - 3 chambres dont une avec dressing - 1 bureau - 1 salle de bain - cellier - WC.
Voir tous les plans de maisons
Conseils

A lire avant de construire partie 1 – Vous venez de signer un CMI

Notice d'information relative au contrat de construction d'une maison individuelle avec fourniture du plan (Annexe à l'arrêté du 28 nov. 1991) - (JO du 30 Novembre) Cette notice est destinée à vous informer de vos droits et obligations, en application de la loi n° 90-1129 du 19 décembre 1990 relative au contrat de construction d'une maison individuelle. Elle est établie conformément au modèle agréé par les ministres chargés de la construction et de la consommation par arrêté du 28 novembre 1991. 1. VOUS VENEZ DE SIGNER UN CONTRAT DE CONSTRUCTION D'UNE MAISON INDIVIDUELLE Vous avez sept jours pour réfléchir et, éventuellement, revenir sur votre engagement, profitez de ce délai pour être bien sûr de votre projet. Ce délai légal de sept jours court à compter de la réception du contrat et de la présente notice par lettre recommandée avec accusé de réception. Utilisez le délai pour procéder à un inventaire complet du contrat ainsi que de ses annexes. A la suite de cet examen, vous pourrez : soit confirmer votre choix : dans ce cas, vous n'avez rien à faire. soit exercer votre droit de rétractation : dans ce cas, vous adressez une lettre recommandée avec accusé de réception au constructeur pour l'en informer. 1-1- Maîtrisez-vous bien votre projet ? Assurez-vous de la constructibilité du terrain, des dispositions d'urbanisme à respecter, des prévisions d'équipements publics (voirie et réseaux notamment), des servitudes publiques pouvant exister. Consultez à cet effet la mairie ou la direction départementale de l'équipement. Revoyez bien vos possibilités de financement : votre engagement financier va s'étaler sur de longues années si vous avez recours à l'emprunt- Etes-vous sûr qu'il est compatible avec l'évolution prévisible de vos ressources ? N'hésitez pas à demander un conseil pour vous aider à établir votre plan de financement. 1.2. Votre contrat précise vos engagements et ceux du constructeur Il doit comporter des mentions obligatoires. Parmi celles-ci, votre attention est appelée plus particulièrement sur les points suivants : La désignation du terrain destiné à l'implantation de la construction et la mention de vos droits sur ce terrain. Si vous êtes seulement titulaire d'une promesse de vente sur un terrain désigné au contrat, vous devrez présenter la justification de vos droits définitifs sur ce terrain (droit de propriété ou droit de construire). Le coût total du bâtiment précisant : le prix convenu qui est forfaitaire et définitif;- le montant des travaux dont vous vous réservez l'exécution. les modalités de règlement du prix en fonction de l'état d'avancement des travaux. l'indication de la possibilité de vous faire assister par un professionnel du bâtiment au moment de la réception. la justification de la garantie de remboursement, si le contrat la prévoit. la consistance et les caractéristiques techniques du bâtiment. la date d'ouverture du chantier, le délai d'exécution des travaux et le montant des pénalités prévues en cas de retard de livraison. Avant le début des travaux, devront être obtenues les pièces suivantes : le permis de construire l'accord de votre banquier sur les prêts l'assurance de dommages-ouvrage l'attestation de la garantie de livraison Au cas où ces dernières pièces ne seraient pas fournies dans le délai fixé, le contrat sera considéré comme n'ayant jamais existé. Vous pourrez alors récupérer les fonds versés sans retenue ni pénalité Attention : le fait de ne pas rechercher volontairement les pièces que vous vous êtes engagés à annexer au contrat (par exemple, accord sur les prêts, justification des droits sur le terrain) peut engager votre responsabilité et autoriser le constructeur à vous réclamer des dommages et intérêts. De même, une faute du constructeur dans l'exécution de ses obligations peut être sanctionnée par le juge. Que recouvre le prix convenu ? Le prix convenu comprend notamment : le coût du plan, les travaux d'adaptation au sol, la rémunération du constructeur, le coût des garanties de livraison et de remboursement et le coût des travaux réalisés par le constructeur, toutes taxes comprises qui sont à sa charge. Ce prix peut être révisé dans les conditions prévues au contrat. Il exclut les taxes et participations d'urbanisme qui peuvent vous être directement réclamées par les collectivités locales. Demandez à la mairie de vous donner des informations à ce sujet. 1.3. Quelles sont les garanties dont vous bénéficiez, jusqu'à la réception des travaux ? 1.3.1. Avant l’ouverture du chantier Lorsque vous avez signé votre contrat, le constructeur peut vous réclamer un dépôt de garantie qui ne dépassera pas 3 % du prix convenu. Cette somme est consignée jusqu'au démarrage des travaux, sur un compte spécial ouvert à votre nom. Toutefois, votre constructeur peut avoir souscrit une garantie de remboursement des sommes versées depuis la signature du contrat jusqu'au démarrage des travaux. Cette garantie est délivrée par un établissement de crédit ou d'assurance. Dans ce cas, votre constructeur peut vous demander de lui verser jusqu'à 5 '% du prix convenu à la signature du contrat et 5 % du prix convenu à la délivrance du permis de construire. Demandez la justification de cette garantie de remboursement avant de verser lesdites sommes. Dans l'un ou dans l'autre cas, ces sommes doivent vous être restituées si les travaux ne sont pas commencés à la date prévue au contrat. 1.3.2. Après l’ouverture du chantier Vous bénéficiez de la garantie de livraison à prix et délais convenus instituée par la loi. Cette garantie est délivrée par l'établissement de crédit ou d'assurance dont le nom figure sur l'attestation délivrée par votre constructeur. Elle a pour objet de vous couvrir, à compter de la date d'ouverture du chantier, contre les risques d'inexécution ou de mauvaise exécution des travaux prévus aux prix et délais mentionnés dans votre contrat. Cette garantie peut être assortie d'une franchise. En cas de défaillance de votre constructeur, adressez-vous à cet établissement qui est tenu de désigner, si nécessaire, un autre constructeur ou entrepreneur pour achever la maison.
Lire la suite

Aménager sa cuisine et sa salle de bain

Aménager sa cuisine Très vite lorsque l’on fait construire sa maison, la question de l’achat de sa cuisine se pose. Au moment de la conception ou du choix des plans de votre maison, il faut penser à la disposition des meubles et au placement des arrivées d’eau, des prises électriques et des points lumineux. Pièce de vie à part entière, la cuisine doit s’adapter à votre mode de vie. Des idées simples peuvent aussi faire la différence. Un four en hauteur, par sécurité pour les enfants et pour vous éviter des mouvements désagréables. Une crédence lumineuse en plus d’être très pratique va donner de l’élégance à la cuisine. Fixer des barres lumineuses sous les meubles hauts ou intégrer une rampe de LED sur votre crédence. Le choix des matériaux doit être esthétique, mais aussi pratique. Pour ne pas perdre du temps à nettoyer votre cuisine, misez sur des matériaux faciles d’entretien. Les revêtements classiques comme la faïence, l’inox, le béton ciré sont souvent utilisés, mais des revêtements comme des plaques décoratives plastifiées ou du carrelage adhésif peuvent s’avérer être des choix esthétiques, économiques et faciles d’entretien. Découvrez quelques idées décoration cuisine Aménager sa salle de bain Douche à l’italienne, baignoire ou les deux ? Le choix dépend essentiellement de la composition de votre famille, si vous avez des enfants en bas âge la baignoire est incontournable. Prenez en compte également la taille de la salle de bain. Si elle est petite, installer une douche à l’italienne et une double vasque est la solution optimale. Si votre salle de bain est grande, craquez pour les deux ! Pour aménager une salle de bain belle et fonctionnelle, il faut prendre en compte de nombreux détails. Il faut tout d’abord tenir compte de sa taille et du nombre de personnes qui vont l’utiliser. Pour une salle de bain impeccable, il faut prévoir assez de rangement pour les affaires de tous et privilégier des surfaces et matériaux faciles d’entretien. Comme pour la cuisine, prévoir en amont les prises électriques et les points lumineux, va rendre l’utilisation de votre salle de bain agréable. Les petits plus comme une sonorisation avec une enceinte intégrée au plafond, un miroir chauffant, des éclairages doux et agréables vont rendre votre salle de bain unique. Découvrez quelques idées décoration salle de bain
Lire la suite

A lire avant de construire partie 2 - Période de construction

2. LA PÉRIODE DE CONSTRUCTION DE VOTRE MAISON 2.1 Comment payer les travaux ? 2.1.1 Le principe Le paiement des travaux est échelonné au fur et à mesure de leur avancement. La loi vous interdit d'autoriser le constructeur à percevoir par avance le ou les prêts que vous aurez obtenus. 2.1.2 Les modalités Vérifiez au moment où des fonds vous seront réclamés qu'ils correspondent à l'échelonnement prévu au contrat dont le pourcentage maximum du prix convenu doit être le suivant :15 % à l'ouverture du chantier, y compris les sommes versées avant cette ouverture. 25 % à l'achèvement des fondations 40 % à l'achèvement des murs 60 % à la mise hors d'eau 75 % à l'achèvement des cloisons et à la mise hors d'air 95 % à l'achèvement des travaux d'équipement, de plomberie, de menuiserie et de chauffage Vous pouvez demander à visiter le chantier avant de régler les appels de fonds pour constater que les travaux dont le paiement vous est réclamé ont bien été effectués.Votre établissement prêteur ne pourra procéder au paiement sans votre accord écrit. 2.2. La réception des travaux Cas 1. - Vous êtes assisté par un professionnel : Vous ne constatez aucun défaut d'exécution, ni aucun vice apparent : vous acceptez la réception sans réserve et vous payez le solde du prix.Vous constatez des malfaçons ou l'absence de conformité des travaux au contrat: vous mentionnez les réserves au procès-verbal. Vous pouvez consigner jusqu'à la réparation,auprès d'un tiers, une somme pouvant aller jusqu'à 5 % du prix. Cas 2. - Vous n'êtes pas assisté par un professionnel : La loi vous accorde un délai supplémentaire de huit jours à compter de la remise des clés qui suit la réception pour dénoncer les vices apparents que vous n'avez pas signalés lors de la réception. Cette dénonciation doit intervenir par lettre recommandée avec accusé de réception. 1. Le jour de la réception, vous ne constatez aucun défaut d'exécution ni vices apparents : Vous acceptez la réception sans réserve, mais vous disposez encore d'un délai de huit jours à compter de cette date pour signaler les vices apparents.a) A l'issue du délai de huit jours, si vous n'avez eu aucune réserve à formuler, vous devez payer le solde. b) Si vous décelez des vices apparents au cours de ce délai supplémentaire, vous devez les dénoncer, par lettre recommandée, avant son expiration. Vous pouvez consigner auprès d'un tiers, jusqu'à l'exécution des réparations des malfaçons, une somme pouvant aller jusqu'à 5 % du prix de la maison. 2. Lors de la réception vous constatez des malfaçons, l'absence de conformité des travaux au contrat : Vous mentionnez vos réserves au procès-verbal. Vous pouvez consigner jusqu'à réparation, auprès d'un tiers, une somme pouvant aller jusqu'à 5 % du prix. Les vices apparents non décelés lors de la réception peuvent également être dénoncés dans les conditions évoquées en b. étant précisé que le montant de la somme maximale pouvant être consignée, à la suite de malfaçons, ne peut excéder 5 % du prix. Cas général. - Travaux non achevés : Lorsque la non-exécution de travaux entraîne un retard de livraison, vous pouvez réclamer les pénalités de retard de livraison qui sont prévues au contrat. A défaut de paiement par le constructeur de ces pénalités, adressez-vous à l'établissement qui a accordé sa garantie de livraison. La garantie de livraison apportée par l'établissement de crédit ou d'assurance cesse ses effets lorsque les réserves formulées ont été levées.
Lire la suite
LES RECHERCHES ASSOCIÉES
Demande de catalogue
 
Nom Prénom
Email * Téléphone *  
Adresse
Code Postal Ville
Lieu *  
* Champs obligatoires
ENVOYER